Le site naturel

Le site naturel

L’ermitage de Grandval est situé à l’extrémité haute de la Vallée de Brezons, à 1210 m d’altitude, sous le Plomb du Cantal qui culmine à 1855 m. A partir de l’ermitage, on grimpe au Plomb en une heure et demi environ en passant par le Col de la Tombe du Père, en haut du cirque de Grandval. Ce col donne accès au GR4 qui permet de rejoindre, avant le Plomb, le GR 400 qui offre une splendide ligne de crête sur une vingtaine de kilomètres, avec une vue extraordinaire sur l’ensemble des Monts du Cantal (Elancèze, Puy Griou, Puy Mary, Puy Chavaroche, etc). Le Plomb du Cantal est relié par téléphérique au village du Lioran et à sa station de ski Super Lioran. Mais on peut également, depuis le Col de la Tombe du Père, rejoindre à droite en une demi-heure à pied le Col de Prat de Bouc et sa petite station de ski familiale, qui communique avec Le Lioran, puis, pour les grands marcheurs, à travers la montagne, la ville de Murat et autres  sommets des Monts du Cantal.

Le site naturel

L’ermitage de Grandval permet aussi de gagner en une bonne heure le restaurant d’estive de la Combe de la Saure entre le Col de la Tombe du Père et celui de la Grifoul. Après  s’y être restauré de plats traditionnels et avoir admiré un paysage somptueux, on pourra rejoindre à proximité le sommet du Puy Gerbel, éperon rocheux qui offre une vue magnifique sur le Plomb au nord ouest et jusqu’aux confins de l’Aubrac au sud est.
Les deux limites communales qui bordent verticalement la vallée sont, quant à elles, truffées de sentiers de promenades dont la commune a entrepris, pour un certain nombre, le balisage à travers les forêts, cascades, jusqu’aux estives où le regard retrouve les horizons vers le GR 400 à l’ouest et vers l’Aubrac au sud est.
Les aménagements entrepris par la commune permettent d’admirer six cascades et de bénéficier de deux points de vue dont l’un est équipé d’un belvédère clos protégeant du vent et offrant une vue générale sur la Vallée. L’installation d’un équipement vidéo permettra également, en ce lieu, en regardant le paysage, de bénéficier d’un film documentaire sur la vallée.

Le site naturel

Le site naturel

Pour les amateurs de patrimoine, la commune de Brezons possède deux églises dont celle du bourg, du XII ème siècle, perchée comme le village sur un éperon rocheux, est classée aux Monuments Historiques. Celle du Bourguet est une charmante petite église de montagne du XVIII ème. Au milieu de la vallée, le Château de La Boyle présente une grande tour carrée, austère, que surplombe un immense rocher, vestige d’un bouchon volcanique servant aujourd’hui de piste de départ aux parapentes.

Le site naturel

Pour compléter  ce projet de mise en valeur paysager de la Vallée, un projet d’évènementiels culturels est à l’étude (photos, peinture, musique…) à l’initiative d’une habitante de la Commune. L’histoire de la Commune y sera explorée et exposée à ces occasions.

La région offre de nombreuses ballades, à pied, en VTT, voir à cheval. Les amoureux de canyoning s’ingénieront à descendre le cours supérieur du Brezons depuis le Cirque de Grandval où il prend sa source jusqu’au Bourguet, par exemple. Avec ses nombreuses cascades et ses gourds, l’émotion est assurée. Plusieurs sentiers VTT ont été balisés dans le cadre d’un programme élaboré par la Communauté de Communes de Pierrefot-Neuvéglise.

La région est une terre d’élevage. La vache Aubrac, avec son ricil autour des yeux fait l’objet de plusieurs évènements annuels. Une fête de l’estive se déroule ainsi le 31 mai au Col de la Grifoul, à Brezons, et en juillet, à Pierrefort, la Fête des Tersons est l’objet d’une grande manifestation avec concours de jeunes bêtes Aubrac. La vache Salers, avec sa robe rouge et ses cornes fameuses, est aussi présente sur le territoire. Bien que les burons d’estive ne soient plus consacrés à l’élevage laitier, la commune possède plusieurs producteurs et deux fromageries sont installées à Pierrefort et les environs. Pour les promenades, il faut savoir que les bovins sont généralement placides et curieux de notre présence. Il est néanmoins nécessaire de se méfier des taureaux (imprévisibles) et des vaches allaitantes avec leur veau. Dans tous les cas, il faut savoir que se promener à proximité d’un troupeau avec un chien (même tenu en laisse) présente toujours un risque.

Le site naturel

Au fait, quelle est la plus belle saison ? Toutes. Le printemps, avec la neige fondante (avril, mai) est une explosion de nature. On voit les feuilles poindrent jour après jour aux différents étages de la montagne. Juin est la plus belle période pour les fleurs, jusqu’au 15 juillet. L’été est chaud (surtout août, je crois) mais la forêt est un refuge de fraîcheur quand les températures s’élèvent trop, et la sécheresse est rare. Il faut néanmoins  savoir que les eaux sont basses en septembre et parfois début octobre et nécessitent une consommation plus économe. Depuis plusieurs années, les journées sont souvent belles jusqu’au 15 octobre. Après, la neige peut nous surprendre à tout moment. Elle peut même surprendre en août, comme nous l’avons expérimenté nous-mêmes en nous égarant carrément dans une tourmente de neige fin août. L’hiver offre des paysages magnifiques avec le manteau « lit de vin » des hêtres sur celui de la neige immaculée.

Le site naturel

Avis aux peintres et aux poètes !

 

Plus d'informations pour découvrir la vallée de Brezons : www.vallee-de-brezons.fr

2017 Ermitage de Grandval